Lettre à Monsieur le Sénateur Maire.

Thizy, le 13 juin 2015

Monsieur le Sénateur Maire,

Nous avons eu vent d’une nouvelle rumeur à laquelle nous ne voulons croire.
Selon cette rumeur, vous seriez en train de sonder le territoire pour évaluer la faisabilité d’une nouvelle… commune nouvelle agrégeant Cours la ville à notre commune de Thizy les Bourgs. Pour faire court, on vous accuse de vouloir bâtir Thizy les Cours.
Les rumeurs étant insistantes, nous vous saurions gré de couper court à cette plaisanterie qui voudrait faire de Cours la banlieue de Thizy, à moins que ce ne soit l’inverse.
Nous ne saurions accorder le moindre crédit à un tel projet alors même que la commune nouvelle créée en 2013 n’est pas encore acceptée par la population. Nous avons à plusieurs reprises, veillé à ce que tous les villages soient traités de manière égale ; car même si dans le discours la préoccupation nous est commune, elle ne l’est pas forcément dans les actes. Cette transformation ne s’est pas faite sans douleur puisqu’elle a été lancée sans qu’aucun élu ne l’ait été sur ce projet. C’est à Mardore et à la Chapelle que la contestation a été la plus vive, deux villages éloignés du centre de Thizy et à ce titre peu désireux de se voir dissous dans le bourg. Chacun sait votre poids dans le territoire, les maires délégués face à vous ont encore plus de légèreté que le peu d’habitants qu’ils représentent. Dans un contexte d’abstentionnisme croissant et face à la montée des extrêmes qui représentent une autre expression du dégoût des élus qui agissent selon leur bon vouloir sans avoir informé les populations de leurs projets, nous estimons qu’il serait irresponsable d’oser imaginer l’hypothèse d’un tel rapprochement. Votre équipe n’a pas été élue sur ce programme ; elle l’aurait donc caché à ses habitants ? Nous sommes inquiets d’autant que du personnel communal n’a pas été remplacé, que les agents sont obligés de faire plus de travail avec moins d’effectif, ainsi les horaires d’ouverture de certaines mairies déléguées ont été réduits si bien que le samedi matin, aucune n’est plus ouverte……
Certes, notre grande commune encore élargie pourrait concurrencer Tarare en terme de population ; et oui, même si Amplepuis devait s’élargir elle aussi, nous ne risquerions pas de ne plus être chef lieu de canton… Cette perspective repousserait aussi sans doute le terme des crédits accordés aux communes nouvelles. Mais nous prétendons que telle qu’elle est, notre commune a d’autres atouts qu’il conviendrait de mettre en avant pour faire croître la démographie plutôt que de jouer sur ses contours et ceux de la loi. De beaux atours plutôt que de grands contours ou détours…
Qu’en est-il d’ailleurs de l’aménagement du centre bourg ? Notre commune a gagné l’appel à manifestation d’intérêt mais pour quoi faire ? Nous sommes élus de cette commune et nous n’en savons rien !
D’autres urgences nous préoccupent : nos commerces se meurent, l’arrivée annoncée d’un fast-food à côté du centre commercial est-elle de bon aloi ? N’est-il pas pus urgent de trouver une solution pérenne pour garder nos commerçants au centre de notre ville  ? Nous avons évoqué la possibilité de demander le classement de notre commune en Zone de revitalisation rurale, cette demande de classement a-t-elle été lancée ?
Si, d’aventure, ce projet inimaginable -sur lequel vous n’avez pas été élu- était véritablement sérieux que penser alors de l’Agenda 21 ? Les citoyens qui ont fait l’effort d’y participer n’ont jamais formulé cette demande. Nous pouvons en témoigner puisque nous avons suivi absolument tous les ateliers, même si au bout du compte, nous avons ressenti quelques doutes sur la sincérité de la démarche.

Il convient d’apporter un démenti formel à cette rumeur fantaisiste qui alarme nos amis coursiauds et fait passer notre commune pour un repaire de dangereux comploteurs peu soucieux de la géographie humaine et mus par une inextinguible volonté de pouvoir.
Nous comptons donc sur vous pour répondre fermement et rapidement.

Veuillez agréer, Monsieur le Sénateur-maire, l’expression de nos sentiments respectueux,

Anne Reymbaut, Jérôme Tournier

Compte-rendu de la COR du 16/04/2015

Page-01Interventions précises d’Hervé DIGAS et d’Emmanuel sur les décisions du Président ou du Bureau.  Cela a démontré que certains suivaient les dossiers et travaillaient. Le Président a demandé aux services de mettre plus de détail à l’avenir.

1. Abstention de Jérome et Emmanuel

2. Suite à l’interpellation de Patrick Bourrassaut, précision de la gouvernance de la SEMPAT. La COR 1 siège sur 17 dans cette nouvelle structure. 6,4M d’€ de reprise de patrimoine versé à la COR via 1,2 M€ de cash et 5,2 M€ de reprise d’emprunt.

3. RAS

4.
 Il s’agissait d’un vote de principe pour poursuivre la réflexion sur le sujet d’une prise de compétence de la COR.
                                                  Pour faire simple, le Département ne finance plus que 50% (au lieu de 100%).
                                                                                                                                Les questions étaient donc :
                                                                                             – continue t-on le transport à la demande, le transport scolaire pour les écoles primaires, les transports urbains Tarare ?                                        
- Si oui, qui reprend la compétence : les communes ou la COR ?

P. Bourrassaut est intervenu sur 4 points :                                                             
a) Accord sur une prise de compétence communautaire (pas géré le transport commune/commune) mais il faudra assez rapidement se poser la question du niveau de service. Réponse : on reprend en sept pour un an avant de faire évoluer                                                                               
b) C’est un premier désengagement financier du Département qui assumait jusque là 100% de ce service. Cela va t-il en appeler d’autre vu que le nouveau Président a indiqué faire la chasse aux dépenses facultatives…                                                                                                                        
c) Quel est le montant dont on parle = réponse : TAD 670 K€ et Primaires 954K€ = on doit en financer 50% c’est à dire 800K€ de dépenses nouvelles supplémentaires.
                                                                        d) Qui finançait les transports urbains de Tarare ? Réponse le Département. La ville ne fait que donner une aide à l’abonnement pour certains foyers.

Au passage, Le Président a indiqué que cela l’amènerait à faire des propositions qui modifieraient profondément l’équilibre de la COR et avec les communes. Que pour valider cela, il faudra l’unanimité !         
Il a évoqué la reprise en plus de la compétence transport :
                           – Des piscines d’Amplepuis et de Cours la Ville ;
                                                     – Des écoles de musique.
                                                                                             Ainsi qu’une modification des attributions de compensation…

A suivre lors des prochains conseils et conférence des maires.

5. RAS si ce n’est forte négociation par Mercier de l’ancien contrat de Tarare. Surprenant quand même !!!

  

6.7.  Débat sur l’assainissement écourté suite à un nouvel esclandre du FN auquel Mercier a bien répondu.

L’ACRoSA, avis défavorable par le commissaire-enquêteur, mais…

INCROYABLE ! Vendredi dernier, le projet de liaison Les Sauvages-A89 était soumis au vote du conseil général, malgré les trois avis défavorables du commissaire-enquêteur.

La présentation du rapport et le débat quelque peu houleux, ont duré 58 minutes… !!!

Pourtant, le communiqué de presse diffusé par le CG à la suite de cette réunion n’indique absolument rien sur ce sujet !

De même, TLM qui a interviewé de longues minutes l’ACRoSA à la fin de la séance ne diffusera qu’un très court extrait le soir même, supprimé en podcast !

Idem pour France 3 présent à la séance mais qui ne diffuse rien sur ce sujet qui semble de plus en plus sensible !

Dire que ces élus défilaient dans les rues il a peu pour défendre la liberté d’expression ! SONT-ILS ENCORE CHARLIE ?

HEUREUSEMENT, nous étions à la séance !


 

Extraits choisis qui en disent long :

Intervention de Bernard CHAVROT (qui a voté CONTRE) : « Nous (certains élus du CG) avons reçue ces entreprises en commission spécialisée. Je leur ai posé la question de savoir si elles avaient des problèmes liées aux infrastructures routières. Toutes m’ont répondues que ce n’était pas là leur plus gros problème et qu’elles savaient très bien à quoi s’attendre en s’installant en zone de montagne ».

Michel MERCIER : « il faut mettre en place une politique de rabattement sur l’A89 », « l’A89 sur cette partie est la plus chère de France », « cette autoroute est là, il faut bien s’en servir », « il faut bien que cette autoroute soit utilisée », « Ce projet n’est pas parfait, il faut continuer à l’étudier, il faut que tous les camions puissent prendre la route, quelque soit leur tonnage. Si demain la carrière se fait il faudra bien qu’on puisse en sortir ». (VINCI ET LE CG UNE GRANDE HISTOIRE D’AMOUR ?)

Daniel MARTIN (rapporteur du rapport) : « Je pense qu’il faut souligner le fait qu’il faut monter, à tous les poids-lourds, de tout tonnage, cette route. Certes, ça va augmenter un peu le prix, de même que se posera la question de la déviation des Sauvages qui sera gérée en même temps ». (SYMPA, ON SAIT DEJA QUE LE BUDGET ANNONCE SERA DEPASSE ET QUE LE PROJET SOUMIS A ENQUETE PUBLIQUE NE CORRESPONDRA MEME PAS AU PROJET FINAL !)

Christophe GUILLOTEAU (UMP) est également intervenu pour indiquer :

  • que les routes ne feront bientôt plus partie de la compétence des Départements
  • que le rapport « à charge » du commissaire-enquêteur pourrait être utilisé par les opposants au projet (ON VA SE GENER TIENT !) et que le maitre d’ouvrage n’aurait aucune chance devant n’importe quel tribunal administratif compte tenu de la teneur de ces documents
  • qu’il faut retirer la notion d’intérêt général du rapport

Bilan : le rapport a été voté à la majorité mais a été modifié (NOUS ATTENDONS DE VOIR LA DELIBERATION QUAND MEME !) pour retirer la notion d’expropriation et le terme d’intérêt général.

– Les rapports du commissaire-enquêteur en PDF : 

Pour information: Mme le maire des Sauvages et Mr le maire de Tarare organisent une réunion publique le 6 mars à 17 h 30 à la salle de la mairie des Sauvages. Ils ont annoncés vouloir travailler sur le projet de la route. La présence d’un grand nombre d’opposants au projet est souhaitable pour leur montrer notre détermination…

Lydia LAURENT,
Secrétaire de l’ACRoSA .