Archives de catégorie : – Non classé

L’ACRoSA, avis défavorable par le commissaire-enquêteur, mais…

INCROYABLE ! Vendredi dernier, le projet de liaison Les Sauvages-A89 était soumis au vote du conseil général, malgré les trois avis défavorables du commissaire-enquêteur.

La présentation du rapport et le débat quelque peu houleux, ont duré 58 minutes… !!!

Pourtant, le communiqué de presse diffusé par le CG à la suite de cette réunion n’indique absolument rien sur ce sujet !

De même, TLM qui a interviewé de longues minutes l’ACRoSA à la fin de la séance ne diffusera qu’un très court extrait le soir même, supprimé en podcast !

Idem pour France 3 présent à la séance mais qui ne diffuse rien sur ce sujet qui semble de plus en plus sensible !

Dire que ces élus défilaient dans les rues il a peu pour défendre la liberté d’expression ! SONT-ILS ENCORE CHARLIE ?

HEUREUSEMENT, nous étions à la séance !


 

Extraits choisis qui en disent long :

Intervention de Bernard CHAVROT (qui a voté CONTRE) : « Nous (certains élus du CG) avons reçue ces entreprises en commission spécialisée. Je leur ai posé la question de savoir si elles avaient des problèmes liées aux infrastructures routières. Toutes m’ont répondues que ce n’était pas là leur plus gros problème et qu’elles savaient très bien à quoi s’attendre en s’installant en zone de montagne ».

Michel MERCIER : « il faut mettre en place une politique de rabattement sur l’A89 », « l’A89 sur cette partie est la plus chère de France », « cette autoroute est là, il faut bien s’en servir », « il faut bien que cette autoroute soit utilisée », « Ce projet n’est pas parfait, il faut continuer à l’étudier, il faut que tous les camions puissent prendre la route, quelque soit leur tonnage. Si demain la carrière se fait il faudra bien qu’on puisse en sortir ». (VINCI ET LE CG UNE GRANDE HISTOIRE D’AMOUR ?)

Daniel MARTIN (rapporteur du rapport) : « Je pense qu’il faut souligner le fait qu’il faut monter, à tous les poids-lourds, de tout tonnage, cette route. Certes, ça va augmenter un peu le prix, de même que se posera la question de la déviation des Sauvages qui sera gérée en même temps ». (SYMPA, ON SAIT DEJA QUE LE BUDGET ANNONCE SERA DEPASSE ET QUE LE PROJET SOUMIS A ENQUETE PUBLIQUE NE CORRESPONDRA MEME PAS AU PROJET FINAL !)

Christophe GUILLOTEAU (UMP) est également intervenu pour indiquer :

  • que les routes ne feront bientôt plus partie de la compétence des Départements
  • que le rapport « à charge » du commissaire-enquêteur pourrait être utilisé par les opposants au projet (ON VA SE GENER TIENT !) et que le maitre d’ouvrage n’aurait aucune chance devant n’importe quel tribunal administratif compte tenu de la teneur de ces documents
  • qu’il faut retirer la notion d’intérêt général du rapport

Bilan : le rapport a été voté à la majorité mais a été modifié (NOUS ATTENDONS DE VOIR LA DELIBERATION QUAND MEME !) pour retirer la notion d’expropriation et le terme d’intérêt général.

– Les rapports du commissaire-enquêteur en PDF : 

Pour information: Mme le maire des Sauvages et Mr le maire de Tarare organisent une réunion publique le 6 mars à 17 h 30 à la salle de la mairie des Sauvages. Ils ont annoncés vouloir travailler sur le projet de la route. La présence d’un grand nombre d’opposants au projet est souhaitable pour leur montrer notre détermination…

Lydia LAURENT,
Secrétaire de l’ACRoSA .

Pourquoi j’ai marché ?

Vidéo de la Marche Républicaine « Thizy les Bourgs est Charlie »:

http://www.dailymotion.com/video/x2eho7l_2015-01-11-marche-republicaine-de-thizy_news

10403154_1593213147566983_1652072314555599297_nJ’ai marché, avec mes enfants, avec ma femme, parce que nous sommes tous touchés par ces odieux attentats.

J’ai marché, avec mes enfants, avec ma femme, parce que nous sommes tous Charlie Hebdo.

J’ai marché, avec mes enfants, avec ma femme, parce que les fondements de notre société sont attaqués.

J’ai marché pour défendre les principes de notre société,

j’ai marché parce qu’en filigrane se profilaient des clivages ancrés, profonds et fracturants.

J’ai marché pour défendre le débat, pour affirmer le respect de tous et de chacun.

J’ai marché parce que j’ai peur, j’ai peur de toute cette violence et de la montée des particularismes,

mais j’ai marché parce que je crois au plus profond de moi que je ne suis pas seul, que je partage ma communauté d’âme avec chacun d’entre vous.

J’ ai marché pour lutter contre cette peur, dans un grand élan d’espoir.

Évidemment, ces mouvements spontanés, ces réactions dépassent largement le journal satirique. Et heureusement ! Heureusement parce que c’est non seulement notre sentiment d’appartenance à une société, Une et Indivisible, qui est touché, mais notre imaginaire collectif. Musulmans, juifs, policiers, citoyens français, cela nous parle… et cela nous fait mal. Continuer la lecture de Pourquoi j’ai marché ?