Archives de catégorie : – Non classé

Conseil municipal ce vendredi 11 décembre à 20h30 en mairie de Thizy

1932440_1482489428639356_1889372478_n
 
 
Venez découvrir les nouveaux projets inopinés de la municipalité : 
– une maison pour personnes âgées programmée château merle,          
– la cession de la salle des fêtes de mardore, (tiens une de trop?)            
– la réfection de la salle communale de Marnand (au lieu de la construction annoncée),                                                                                                    
– le lancement d’une cuisine centrale intégrant des circuits courts (un de nos thèmes, tant mieux).                                                                                        
– mais notre ami Mohamed Hadjab, nouveau conseiller municipal d’opposition continuera-t-il à sourire comme sur la photo ci-dessus?

festival alimentaire avec la MJC et courant d’art.

flyer alimenterre 14 novembre 2015(1)

La MJC et Courant d’art entrent dans la 9 ème Campagne Alimenterre ce samedi 14 novembre à 19 h à la MJC d’Ampeluis.

Pour stimuler l’envie de débattre, d’échanger et d’agir face aux enjeux agricoles, alimentaires et de santé mondiaux, nous allons « déguster » :

un spectacle de théâtre forum « Garde fou ! » avec Jean-Marc Bailleux. N’hésitez pas à laisser vos idées dans la boîte spéciale à l’entrée de la MJC !
un documentaire : « Et Maintenant Nos Terres » (30mn) sur les possibilités de l’agriculture en Afrique
une assiette locale élaborée par Courant d’Art
un verre de boissons du coin à la buvette et quelques surprises !
« Garde fou ! » est une préfiguration de création Théâtre d’Ouble pour l’événement « Du foin sur les planches » en juillet 2016. Jean-Marc Bailleux écrit « Garde fou ! » avec la complicité des spectateurs.

Son personnage (à la fois Garde-champêtre et fou du roi) collecte vos courriers dans des boites très spéciales, ici à la MJC. Vous pourrez y écrire ce que vous voulez sauvegarder, ici et maintenant sur notre territoire du Beaujolais Vert… Il les restituera en public en les lisant ou les faisant jouer.

Le premier volet des chroniques de ce nouveau « facteur-cheval » concerne plusieurs sauvegardes :

Sauvegarde des droits humains (droit à une vie honorable, droit au logement, au travail, à la santé, à la Culture…, droit au rire et au rêve de l’utopie…)

Sauvegarde du milieu rural (l’évolution agricole, l’évolution industrielle, l’évolution touristique, le néo-ruralisme, les lois des quantités et des qualités de vie…)

Sauvegarde des plaisirs de bouches et valorisation du territoire (alimentation biologique, circuit-court et autres initiatives biologiques et de vivre-ensemble.)

Ce « Garde fou » développera le contact public avec chansons, danses, jeux, sketches et lectures. Les spectateurs seront aussi acteurs s’ils le veulent pour un moment de théâtre forum participatif avec :

Des visites de lieux ou sites

Des jeux (quizz, jeux de rôles)

L’interaction avec le public (interview thématique, speed-dating)

Offrande ou troc cérémoniaux

On innovera donc avec ce moment « alimenterre »…

Tarif : de 3 à 14 € (voir billetterie en ligne)

https://www.helloasso.com/associations/mjc-d-amplepuis/evenements/festival-alimenterre

Jean-Marc Bailleux – 06 87 44 04 21
Association Courant d’Art – Café culturel « Le Chapelard »
Le Bourg
69240 La Chapelle de Mardore – Thizy-les-Bourgs
www.courantdartbeaujolaisvert.fr
Festival du Foin sur les Planches et les 4 saisons (en Beaujolais vert)

 

Les colères de la raison.

Je le revendique: on ne construit pas une action politique sur la colère. Si l’on peut légitimement avoir des colères, si on peut se révolter contre les injustices, je crois que la colère empêche de voir le fond des choses. Et c’est bien là le fondement de l’action politique: voir le fonds des choses afin de prendre des décisions. J’assume toutes les décisions que j’ai prises, tous les votes au sein du conseil municipal et au sein de la Cor. Il n’y a que ceux qui ne siègent pas qui n’ont pas de choix à faire, vous savez ceux qui se complaisent dans l’opposition systématique sous prétexte que l’autre camp est aux responsabilités, ceux qui ne prennent donc pas de décisions.

images-3

Si je fus amené à approuver certaines orientations comme le transfert de certaines compétences à la cor telle la gestion des musées, des piscines ou des écoles de musiques, c’est bien en concertation avec les usagers de ces services. Oui ce sont des services rendus à la population et c’est bien là, dans l’intérêt de nos amis thizerots, et des habitants de la communauté de communes, que ces compétences doivent être partagées par tous. Peut-on comprendre qu’un enfant d’une commune non adhérente au Sivu, ne puisse se prendre des cours de musique dans la mesure où ils seront facturés au prix fort à ses parents ? C’est donc pour l’égalité de tous que j’ai voté en faveur de ce transfert de compétences. Et la liste est longue.

images-4

Je l’admets, parfois les dossiers sont techniques, il me faut les travailler abondamment. Mais j’ai toujours eu le souci, en dehors des luttes partisanes, de chercher l’intérêt général. Il n’y a que les esprits chagrins qui pensent le contraire. Et nous avons respecté, Anne Reymbaut, Pascale Gauchon et moi-même les engagements pris durant la campagne. Tout se fait en concertation avec les membres de l’association « vivre ensemble à Thizy les Bourgs » qui préparent les conseils avec nous.

Nous ne sommes pas là pour parler de politique austéritaire où je ne sais encore. Le propos est de faire avec ce que l’on a pour l’intérêt de notre commune. Mieux vivre à Thizy ne doit pas être une utopie, mais une réalisation concrète, et je m’y emploierai par des propositions en ce sens. Et puis que faut-il faire quand on a une rentrée d’argent moindre ? N’importe quel père de famille essaie, dans ce cas, de palier au mieux. Certes, je regrette que l’Etat se désengage, certes je regrette la diminution des dotations. Et après ? Une fois le constat fait, quelles décisions prendre ? Celles d’un responsable public responsable et réaliste.

Jérome Tournier

Lettre à Monsieur le Sénateur Maire.

Thizy, le 13 juin 2015

Monsieur le Sénateur Maire,

Nous avons eu vent d’une nouvelle rumeur à laquelle nous ne voulons croire.
Selon cette rumeur, vous seriez en train de sonder le territoire pour évaluer la faisabilité d’une nouvelle… commune nouvelle agrégeant Cours la ville à notre commune de Thizy les Bourgs. Pour faire court, on vous accuse de vouloir bâtir Thizy les Cours.
Les rumeurs étant insistantes, nous vous saurions gré de couper court à cette plaisanterie qui voudrait faire de Cours la banlieue de Thizy, à moins que ce ne soit l’inverse.
Nous ne saurions accorder le moindre crédit à un tel projet alors même que la commune nouvelle créée en 2013 n’est pas encore acceptée par la population. Nous avons à plusieurs reprises, veillé à ce que tous les villages soient traités de manière égale ; car même si dans le discours la préoccupation nous est commune, elle ne l’est pas forcément dans les actes. Cette transformation ne s’est pas faite sans douleur puisqu’elle a été lancée sans qu’aucun élu ne l’ait été sur ce projet. C’est à Mardore et à la Chapelle que la contestation a été la plus vive, deux villages éloignés du centre de Thizy et à ce titre peu désireux de se voir dissous dans le bourg. Chacun sait votre poids dans le territoire, les maires délégués face à vous ont encore plus de légèreté que le peu d’habitants qu’ils représentent. Dans un contexte d’abstentionnisme croissant et face à la montée des extrêmes qui représentent une autre expression du dégoût des élus qui agissent selon leur bon vouloir sans avoir informé les populations de leurs projets, nous estimons qu’il serait irresponsable d’oser imaginer l’hypothèse d’un tel rapprochement. Votre équipe n’a pas été élue sur ce programme ; elle l’aurait donc caché à ses habitants ? Nous sommes inquiets d’autant que du personnel communal n’a pas été remplacé, que les agents sont obligés de faire plus de travail avec moins d’effectif, ainsi les horaires d’ouverture de certaines mairies déléguées ont été réduits si bien que le samedi matin, aucune n’est plus ouverte……
Certes, notre grande commune encore élargie pourrait concurrencer Tarare en terme de population ; et oui, même si Amplepuis devait s’élargir elle aussi, nous ne risquerions pas de ne plus être chef lieu de canton… Cette perspective repousserait aussi sans doute le terme des crédits accordés aux communes nouvelles. Mais nous prétendons que telle qu’elle est, notre commune a d’autres atouts qu’il conviendrait de mettre en avant pour faire croître la démographie plutôt que de jouer sur ses contours et ceux de la loi. De beaux atours plutôt que de grands contours ou détours…
Qu’en est-il d’ailleurs de l’aménagement du centre bourg ? Notre commune a gagné l’appel à manifestation d’intérêt mais pour quoi faire ? Nous sommes élus de cette commune et nous n’en savons rien !
D’autres urgences nous préoccupent : nos commerces se meurent, l’arrivée annoncée d’un fast-food à côté du centre commercial est-elle de bon aloi ? N’est-il pas pus urgent de trouver une solution pérenne pour garder nos commerçants au centre de notre ville  ? Nous avons évoqué la possibilité de demander le classement de notre commune en Zone de revitalisation rurale, cette demande de classement a-t-elle été lancée ?
Si, d’aventure, ce projet inimaginable -sur lequel vous n’avez pas été élu- était véritablement sérieux que penser alors de l’Agenda 21 ? Les citoyens qui ont fait l’effort d’y participer n’ont jamais formulé cette demande. Nous pouvons en témoigner puisque nous avons suivi absolument tous les ateliers, même si au bout du compte, nous avons ressenti quelques doutes sur la sincérité de la démarche.

Il convient d’apporter un démenti formel à cette rumeur fantaisiste qui alarme nos amis coursiauds et fait passer notre commune pour un repaire de dangereux comploteurs peu soucieux de la géographie humaine et mus par une inextinguible volonté de pouvoir.
Nous comptons donc sur vous pour répondre fermement et rapidement.

Veuillez agréer, Monsieur le Sénateur-maire, l’expression de nos sentiments respectueux,

Anne Reymbaut, Jérôme Tournier