Archives de catégorie : – Comptes rendus et analyses

Voter jusqu’à l’unanimité

Le 12 mai, le conseil a été animé. L’arrêt du PLU contesté par l’opposition a cependant été adopté à l’unanimité. Tours de passe-passe après un claquage de porte. Ou comment se faire voler son vote !

On avait bien dit pendant la campagne qu’on n’était pas des professionnels de la politique. On aurait aimé que cela ne soit pas retenu contre nous. Finalement, même ceux qui prétendent ne pas en faire alors qu’ils en vivent depuis 40 ans, en usent toutes les ficelles. Jusque là, nous sommes restés courtois et respectueux. Il est parfois difficile de garder cette ligne de conduite face à des comportements à la lisière de la correction.

Les schémas qu’ils défendent sont ceux d’un autre temps, ils savent les pimenter de pointes de modernité glanées ailleurs ; mais leur vision n’est pas dans le sens de l’Histoire. En tout cas pas celle que nous voudrions écrire ! Mais nous le savions et chacun ses opinions, ce qui est inadmissible c’est de nous confisquer notre possibilité d’exprimer notre désaccord.

Venons-en aux faits. Dernier conseil municipal. Un gros dossier : l’arrêt du PLU. Autrement dit, l’acceptation par le conseil municipal du projet tel qu’il a été dessiné. Sur les grandes lignes, la commune telle que le nouveau découpage des zones la projette sur l’avenir, difficile de s’opposer par principe. La commune a peu de latitude pour envisager l’avenir en s’affranchissant de règles drastiques d’urbanisme qui nous protègent de projets farfelus.

Mais. Car il y a un mais. Et finalement, à quoi sert l’opposition si elle ne met pas le doigt sur les points litigieux !… Nous contestions la concentration de la zone économique des Granges. Elle passe de 3 à 25 hc, nous a affirmé l’expert, de 3 à 19hc selon la police… des débats. Bien évidemment, délimiter cette zone telle quelle ne va pas faire pousser d’éventuelles entreprises comme des champignons d’ici la fin de l’année. Et si d’aventure un tel miracle économique se produisait, nous en serions nous aussi ravis, comptant sur une création massive d’emplois. Nous pointions juste la concentration en un même lieu, craignant que d’ici une ou deux décennies, notre entrée de ville ressemble à celles de beaucoup d’autres. Et lui fasse perdre tout attrait.

L’argument en face était que les entreprises exigent une surface importante d’un seul tenant, que les disséminer sur le territoire était compliqué du fait du peu de terrains plats et du coût à créer des infrastructures éclatées. Ce qui s’entend. Mais toutes les entreprises n’ont pas ce besoin. Ni celui d’être côte à côte. Une zone plus étendue côté « Tréca » eût réduit la surface côté « Les Granges » sans créer un surcoût d’équipements.

Mais surtout, nous avons plaidé l’idée de mettre le PLU en adéquation avec les recommandations de l’agence d’urbanisme consultée par la commune, à savoir : garder et développer de l’activité économique dans le centre bourg. Le départ de ces activités en périphérie n’est pas un bon signal pour le centre. L’augmentation de la surface dévolue à l’activité économique sur un seul point crée un appel d’air hors centre. Nous n’avons plus envie de le voir pétri dans l’immobilisme et le déclin. Ce n’est pas la peine d’entamer un programme de revitalisation du centre bourg, si l’on se limite à habiller le mort avant la toilette. Bien sûr que nous appuyons l’idée d’un énorme coup de neuf dans le centre mais il restera sans effet avec un départ programmé de l’activité vers l’extérieur. Donc nous avons voté contre.

Cela a provoqué un tel remous que nous avons commencé à quitter la salle avec fracas. Une lettre d’un mystérieux chef d’entreprise, désireux de s’implanter sur la commune et dont l’identité ne nous a pas été révélée, a été subitement sortie du chapeau « chantage à l’emploi », la promesse d’une création subite de 400 postes brandie. Toute contradiction devenait synonyme de « refus de l’emploi » ! Profitant de la panique, le projet a été « (re)mis au vote » alors que les trois conseillers d’opposition restants se concertaient. Résultat : le PLU a été adopté à l’unanimité. Une unanimité réelle puisque ceux qui se sont exprimés ont voté pour. Mais tronquée, puisque les conseillers d’opposition n’ont pas pris part au vote puisqu’ils étaient en pleine discussion…

Un vote par KO en somme ! Légal ? sans doute, mais moral, sûrement  pas !

Visionnez la vidéo du conseil

 

Compte-rendu de la COR du 16/04/2015

Page-01Interventions précises d’Hervé DIGAS et d’Emmanuel sur les décisions du Président ou du Bureau.  Cela a démontré que certains suivaient les dossiers et travaillaient. Le Président a demandé aux services de mettre plus de détail à l’avenir.

1. Abstention de Jérome et Emmanuel

2. Suite à l’interpellation de Patrick Bourrassaut, précision de la gouvernance de la SEMPAT. La COR 1 siège sur 17 dans cette nouvelle structure. 6,4M d’€ de reprise de patrimoine versé à la COR via 1,2 M€ de cash et 5,2 M€ de reprise d’emprunt.

3. RAS

4.
 Il s’agissait d’un vote de principe pour poursuivre la réflexion sur le sujet d’une prise de compétence de la COR.
                                                  Pour faire simple, le Département ne finance plus que 50% (au lieu de 100%).
                                                                                                                                Les questions étaient donc :
                                                                                             – continue t-on le transport à la demande, le transport scolaire pour les écoles primaires, les transports urbains Tarare ?                                        
- Si oui, qui reprend la compétence : les communes ou la COR ?

P. Bourrassaut est intervenu sur 4 points :                                                             
a) Accord sur une prise de compétence communautaire (pas géré le transport commune/commune) mais il faudra assez rapidement se poser la question du niveau de service. Réponse : on reprend en sept pour un an avant de faire évoluer                                                                               
b) C’est un premier désengagement financier du Département qui assumait jusque là 100% de ce service. Cela va t-il en appeler d’autre vu que le nouveau Président a indiqué faire la chasse aux dépenses facultatives…                                                                                                                        
c) Quel est le montant dont on parle = réponse : TAD 670 K€ et Primaires 954K€ = on doit en financer 50% c’est à dire 800K€ de dépenses nouvelles supplémentaires.
                                                                        d) Qui finançait les transports urbains de Tarare ? Réponse le Département. La ville ne fait que donner une aide à l’abonnement pour certains foyers.

Au passage, Le Président a indiqué que cela l’amènerait à faire des propositions qui modifieraient profondément l’équilibre de la COR et avec les communes. Que pour valider cela, il faudra l’unanimité !         
Il a évoqué la reprise en plus de la compétence transport :
                           – Des piscines d’Amplepuis et de Cours la Ville ;
                                                     – Des écoles de musique.
                                                                                             Ainsi qu’une modification des attributions de compensation…

A suivre lors des prochains conseils et conférence des maires.

5. RAS si ce n’est forte négociation par Mercier de l’ancien contrat de Tarare. Surprenant quand même !!!

  

6.7.  Débat sur l’assainissement écourté suite à un nouvel esclandre du FN auquel Mercier a bien répondu.

CR du Conseil Municipal, du 05 février 2015.

Débat d’orientation budgétaire :

Je suis très peu intervenu. Mr. Auray a demandé jusqu’à quand la commune bénéficierait de son statut de commune nouvelle. Mercier a répondu que les montants sont garantis jusqu’à 2017 et qu’en 2018 la dotation de l’état reviendra à celle de 2014.

Anne a évoqué le coût de l’écomusée (D’après le projet scientifique et culturel de l’écomusée du Haut Beaujolais de l’hiver 2010, consultable en ligne sur le site de l’écomusée, le coût prévisionnel de la rénovation devait initialement s’élever à environ 5 758000 euros – soient travaux d’aménagement : Continuer la lecture de CR du Conseil Municipal, du 05 février 2015.

Compte rendu conseil communautaire du 20 octobre 2014

  • définition de l’intérêt communautaire : cela permet de clarifier certaines compétences de la Cor qui intervenait « selon l’intérêt communautaire ». adoption à l’unanimité.
  • Modification des membres de la commission d’appel d’offres : le rapport est clair, adopté à l’unanimité.
  • Délibération modifications des budgets : précision du président de la Cor, ces modifs : il s’agit de se prononcer uniquement sur les modifications et non sur les budgets, déjà adoptés. Adopté à l’unanimité moins une abstention.
  • ZAE des portes du beaujolais : j’ai demandé quelles entreprises allaient s’installer, L3C souhaite s’agrandir et créer 80 emplois. Adopté à l’unanimité.
  • Création d’une pépinière multi services : Adopté à l’unanimité.
  • Groupement de commande : Adopté à l’unanimité.
  • Amélioration de la desserte forestière du massif de Mont Fontcharbonnier : le FN vote contre plus deux absentions
  • Institution d’une nouvelle taxe de séjour : certains maires ont fait valoir qu’il serait utile que certaines officines paient la taxe à la Cor et d’essayer de les contraindre à le faire. Adopté à l’unanimité.
  • Territoire à énergie positive : adopté à l’unanimité

CR du comité consultatif de Thizy du 22 octobre 2014

Mme Auguet a proposé de créer 3 commissions afin de « travailler plus efficacement » et qu’elle s’excusait que ce premier conseil ait lieu si tardivement, mais elle ne « doute pas que les membres du comité rattraperont le temps perdu ».

lampadaire fleurieIMG_0398

  • commission 1 : cadre de vie présidée par Jacques Girard. Commission qui traitera du nom des rues, du fleurissement, de l’éclairage public.
  • Commission 2 : animations locales présidée par Alain Dupuy et Mme Longère qui travaillera sur le repas des anciens, le rallye de Charbonnière, la fête patronale (en collaboration avec le comité des fêtes et l’AAC), le comité de jumelage.
  • Commission 3 : communication avec Martin Sotton bulletin municipal (un par an pour Thizy les bourgs en début d’année civile comme il l’a précisé hier), site internet, coordination.

À la question sur ce que les membres du comité en attendaient, il y a eu peu de réponses. La majorité a précisé qu’elle souhaitait une aide aux manifestations et un relais auprès de la population. Mme Longère a dit qu’un projet social sera mis en place. Mr Mercier a précisé que l’organisation du personnel devenait difficile et qu’un nouveau responsable des services techniques organisera les équipes, il entrera en fonction le 12 novembre. Le centre social est la plus grosse dépense de la commune ensuite c’est l’école.

Je suis peu intervenu au cours de cette réunion afin de voir les réactions. Dans mes discussions en off avec certains membres plusieurs choses : les commerçants sont arrivés tard parce qu’on n’avait pas pensé à placer la réunion plus tard (19h) ni pris la peine de les consulter. Ils ont apprécié que j’intervienne lors du lancement du forum 21 en demandant pourquoi n’était pas prévu un atelier avec les commerçants. Certains membres du comité se demandaient pourquoi ils étaient là…..

Affaire à suivre.

Jérôme.

CR du Conseil Municipal du 27 Juin 2014

 Nous tenons tout d’abord à signaler que pour les conseils municipaux nous recevons les rapports préparatoires à ces réunions 5 jours ouvrables avant le jour du conseil.

Ce délai nous laisse peu de temps pour travailler sérieusement les dossiers qui nous sont soumis au vote ce qui nous laisse une vision que superficielle des tenants et aboutissants des projets. 

Finances/ Administration Générale

  • Tarifs communaux

Nous sommes intervenus sur plusieurs points sur ce sujet :

Abonnement Bibliothèque et Médiathèque :

Nous avons souligné l’alignement des prix sur le montant pratiqué le plus bas et avons soumis l’idée de gratuité pour les 0/18 ans. M. le Maire proposera la gratuité pour les 0/15 ans.

Tarif de location des salles municipales :

Nous soulignons que la gratuité des salles aux associations permet Continuer la lecture de CR du Conseil Municipal du 27 Juin 2014

Les promesses n’engagent que ceux qui les croient / Vote des comités consultatifs.

LES PROMESSES N’ENGAGENT QUE CEUX QUI LES CROIENT.

Lors de la première réunion du conseil municipal, aux question de M.Laurent Moreno, conseiller municipal d’opposition issu de la liste Ensemble, réussissons Thizy les Bourgs, M. le Maire a répondu avec un flou artistique tant sur la composition de ces commissions que sur leur mode de fonctionnement (« elles se réuniront à la diligence de leurs présidents »). Continuer la lecture de Les promesses n’engagent que ceux qui les croient / Vote des comités consultatifs.

La majorité au Conseil Municipal refuse de reverser une partie de leurs indemnités pour nos enfants.

 Suite aux élections municipales du 23 Mars 2014, lors du premier conseil municipal qui s’est tenu le 29 Mars à la mairie de Thizy, notre groupe d’opposition « Ensemble, réussissons Thizy les Bourgs » a proposé et demandé à la majorité en place de reverser : Continuer la lecture de La majorité au Conseil Municipal refuse de reverser une partie de leurs indemnités pour nos enfants.